Le compte bancaire Suisse de Jean-Marie LE PEN fait des ravages

DEVENIR MILITANT FN

Jean-Marie Le Pen a justifié le recours à une banque suisse par le fait qu'il était alors « diabolisé » et qu'il avait « du mal à trouver du crédit dans les banques françaises ».

Mediapart a dit s'appuyer sur des documents déjà diffusés par L'Evénement du jeudi, aujourd'hui disparu, et qu'il publie sur son site. Jean-Marie Le Pen a souligné que l'article de l'hebdomadaire datait de 1992 et qu'il avait à l'époque apporté « les démentis qui convenaient ».

Selon Mediapart, plusieurs documents tendent à montrer que deux millions de francs environ ont été déposés sur le compte en question entre juin 1984 et avril 1986, sous la forme de placements fiduciaires, ce qui contredit l'idée d'un emprunt.

L'article de Mediapart embarrasse Marine Le Pen, qui se voulait irréprochable en pleine affaire Cahuzac. Le Monde avait déjà révélé la semaine dernière qu'un ex-avocat, conseiller de Marine Le Pen, avait aidé l'ex-ministre du Budget socialiste à ouvrir son compte en Suisse.

Selon d’autres documents diffusés par Mediapart, Jean-Pierre Mouchard a opéré dans les années 1990 des virements internationaux à travers Overseas Property Services Limited à Gibraltar, pour renflouer l’une de ses maisons d’édition française, Magellan. C’est la société fiduciaire Isola et Isola, également située à Gibraltar, qui gère les opérations de l’éditeur liées à Overseas Property Services Ltd, mais aussi celles liées à la société panaméenne Hadret Al-Raiss, dont Jean-Pierre Mouchard est actionnaire, ajoute le site.

compte bancaire Suisse Jean-Marie Le Pen ravages Médiapart placements fiduciaires Marine Le Pen affaire Cahuzac Devenir militant FN Jean-Pierre Mouchard Overseas Property Services Limited Gibraltar maisons d’édition française Magellan France

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.