Gannat : les piétons pris pour des cons

A chaque jour suffit sa peine