Stop aux violences routières : la préfecture d'Indre-et-Loire communique, la préfecture de l'Allier se tait

Pour dire STOP aux violences routières
 
Adoptons un comportement RESPONSABLE
 
Si le bilan des accidents de la circulation, communiqué par le ministère de l'Ecologie du développement et de l'aménagement durables, marque une baisse significative du nombre de tués sur la route au mois d'août 2007, celui du département d'Indre-et-Loire s'est à l'inverse considérablement alourdi pendant l'été, les chiffres du mois d'août en témoignent : 10 personnes, d'une moyenne d'âge de 45 ans, ont trouvé la mort sur les routes de notre département. A l'inverse du bilan national, le mois d'août, en Indre-et-Loire affiche une baisse du nombre d'accidents (-12,12 %) et une baisse des blessés (-7,32 %). La préfecture titre une fois de plus la sonnette d'alarme en multipliant les opérations de sensibilisations et les contrôles sur les routes.
 

Les conducteurs
 de deux-roues
sont plus vulnérables !

Parmi ces drames de l'été, deux concernent des deux-roues, dont la conduite n'est pas sans danger ! Rappelons ici une campagne de sensibilisation sur la conduite des deux-roues :

"Sur un deux-roues, on est plus fragile,
le danger, c'est de l'oublier"

Les pouvoirs publics comme les associations ne cessent de prévenir de ces dangers. Au mois d'août, un jeune conducteur de bicyclette a perdu la vie ainsi qu'un cyclomotoriste, et dès les premiers jours du mois de septembre, ce sont deux conducteurs de deux-roues qui sont morts sur la route. Il faut que chacun contribue à arrêter ce massacre !

 

Le risque pour les deux-roues motorisées est d'abord lié aux caractéristiques de ce mode de transport :

  • le faible poids et l'absence d'habitacle font que ses usagers sont très vulnérables. On estime que 90 % des victimes tuées dans un accident impliquant une moto sont les conducteurs de motos eux-mêmes.
  • Concernant le contexte de conduite, les deux-roues à moteur rencontrent surtout des difficultés dans les situations de dépassement, de franchissement d'intersections prioritaires et de négociations de trajectoire.
  • Pour ce qui concerne les comportements, les conducteurs de deux-roues motorisées ont tendance à rouler trop vite et à surestimer leur visibilité par les automobilistes. Le risque d'être tué dans un accident est 20 fois plus élevé en moto qu'en voiture de tourisme…
  • La cohabitation sur la voirie pour les deux-roues à moteur apparaît plus délicate avec les automobilistes qu'avec les autres catégories d'usagers. Equipement, visibilité, mobilité… peu de choses sont communes aux utilisateurs de deux-roues motorisés et aux automobilistes ; pourtant un élément fondamental les réunit : la route qu'ils partagent.

Respectons le code de la route

Le respect du code de la route éviterait de nombreux drames

  • Adapter sa vitesse à la dangerosité de la route telle qu'elle est mentionnée sur les panneaux routiers. Pour les mois de juillet et d'août, 36 000 véhicules ont été repérés en excès de vitesse par les radars automatiques fixes du département d'Indre-et-Loire !
  • Mettre sa ceinture de sécurité à l'avant comme à l'arrière. Le défaut du port de la ceinture de sécurité est encore trop souvent remarqué et l'on retrouve ces imprudents dans les tristes bilans de l'accidentologie…
  • Boire ou conduire, il faut choisir. L'alcool et autre psychotropes sont à proscrire, les drames de sorties de discothèques en témoignent.
  • Faire une pause lorsqu'un signe de fatigue apparaît (raideur dans la nuque, baillements, douleurs dans le dos, manque de concentration,...). La fatigue est très souvent responsable d'un accident du à une inattention momentanée.

Une semaine de communication
pour s'informer et se former

 Une semaine de communication sur la sécurité routière propose chaque année en automne de nombreuses animations pour les usagers de la route (automobilistes, utilisateurs de deux roues mais aussi pour les piétons). N'hésitez pas à vous déplacer sur les stands pour vous informer et vous tester. Le programme des actions menées en Indre-et-Loire durant la semaine du 15 au 21 octobre 2007 vous sera communiqué très prochainement.
Le partage de la route sera le thème de la semaine  de communication de la sécurité sur la route, édition 2007.

Le jeune apprenti boulanger et innocent Florian Heugas assassiné début juillet 2009 par un chauffard ivre (au volant d'un Crossover Peugeot 3008 propriété du garage ABCIS Peugeot de Charmeil), sur la RD 27 entre Charmeil et Vendat dans l'Allier

Ajouter un commentaire