Florian Heugas : c'est déjà l'oubli ?

Début juillet 2009, le jeune Florian Heugas âgé de 19 ans était assassiné sur une route de l'Allier par un chauffard complètement ivre. Début Novembre 2009 : quatre mois après, la vie semble reprendre son cours comme si de rien n'était ! A l'ajout de commentaires quotidiens, il n'y a plus rien, zéro, que dalle. Chacun vaque à ses occupations. Quand je vois d'où proviennent les signatures de la pétition, j'observe que celle-ci n'intéresse PLUS les habitants de l'Allier. Le débat semble clos, enterré. C'est dans la solitude que j'écris ce que je ressens. Seule lueur d'espoir : le blog lié à Florian sur Skyrock, sinon, rien de neuf ni à l'ouest, ni à l'est, une constatation amère, en somme qui ne peut que "réjouir" les chauffards ivres morts de France et de Navarre qui peuvent voir que les mobilisations pour telle ou telle cause retombent aussi vite qu'elles ont grimpé. Il ne faut pas avoir peur de le dire. Je le dis donc et j'en profite pour embrasser du regard les membres de sa famille et ses proches amies ou amis !

Pour ne pas oublier, n'oubliez pas de signer la pétition "Halte aux violences routières liées à l'alcool"

 

 

Commentaires (2)

Mélanie Heugas
  • 1. Mélanie Heugas | 29/11/2009
C une honte que les gens oublie, je ne comprend pas, fat il étre vraimen proche pour ne pas oublié, pourkoi sa arrive o gens bien, pourkoi tout saréte en seulemen 4 mois, c'est inadmissible, pourkoi mon Flo, pourkoi mon petit cousin si cher et tendre a mes yeux. Ce qui est sur c ke ses amie, sa famille et sa copine n'oublieront jamais, il faut en faire plus pour que justice soi faite, et que la pétition continu a recevoir des signature. Pour qu'un tel drame ne se reproduise plus
Josette
  • 2. Josette | 24/11/2009
oui, on voit bien que ce pauvre monsieur de Portebane se retrouve tout seul à porter à bout de bras sa pétition contre les violences routières liées à l'alcool. Au début tout le monde l'aidait, et d'après ce qu'il dit, il est tout seul à se battre. Courage de Portebane, somme de tout coeur avec vous.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.